Rechercher
 Connexion
Déjà collecté
640
Objectif
2 500
8 Contributeurs
25.6%
J - 33

Mon projet

Bonjour à tous, j’ai un projet ! Une mini-ferme pédagogique, à taille humaine 🌾. Ce projet qui me tient à cœur depuis plusieurs années, que je mûris depuis longtemps, c’est de vivre dans une mini-ferme, avec de mini animaux, et d’y accueillir le public afin de proposer diverses activités, autour des animaux et de la santé, mais aussi de la nature au sens plus large (potager, verger, gestion des ressources en eau etc…). Je vous explique tout ! 



Mon concept ?

Rénover un corps de ferme, dans le respect des matériaux et du patrimoine, afin d’y créer une mini-ferme pédagogique, c’est-à-dire dans un endroit de petite taille, à taille humaine. Le côté maintien du patrimoine Breton est important à mes yeux, dans la rénovation du lieu mais également dans les activités pouvant être proposées à la ferme comme des soirées contes et légendes bretonnes, ou encore, des mini concerts avec des groupes de musique bretonne, voire même des expositions d’artistes peintres régionaux. Je souhaite aussi mettre l’accent sur le partenariat local, en organisant par exemple des marchés à la ferme, avec la participation de producteurs et artisans locaux.

 

Le concept c’est aussi le côté « mini ». Pour cela, j’ai en tête de réaliser des animations avec l'association que nous avons créée (Unis Vert Loute), afin d'avoir le financement pour investir, entre autre, dans des animaux miniatures. L’un des axes des médiations animales que je propose est la gestion de la peur de l’animal pour les enfants, ou encore l’acquisition de la confiance en soi par la responsabilité envers l’animal. Les animaux de petite taille sont moins impressionnants, moins dangereux car plus facilement maitrisables. Ils ont aussi un besoin en place et en nourriture/eau moins important qu'en taille ordinaire. C’est notamment pour cela que j’ai débuté avec des cailles, animaux calmes et de petite taille. J’ai également 3 poules de petite taille, des barbus de Watermaël 🐔Je voudrais adopter quelques chèvres naines🐐, ânes nains, vaches miniatures 🐄, cochons kune kune 🐷 (et autres races miniatures, à voir), poneys shetlands. De plus, le côté animaux miniatures serait, à ma connaissance, une première en centre Finistère, ce qui en ferait un lieu original à venir visiter en famille par la suite.


Que vais-je proposer et à qui ?

Ce que proposera la mini-ferme en début de projet :

 

Un verger, un potager, ruches, animaux de la ferme (chèvres naines, lapins, volailles, moutons, ânes, cochons…) afin d’accueillir, sous forme de rendez-vous individuels, des enfants en difficultés en semaine. 


 

Je souhaite également proposer et animer, au sein de ce corps de ferme, un « café-écoute », une fois par quinzaine (évolutif selon les besoins et la demande). 


Cet accueil, dans un lieu calme, au vert    un endroit neutre en dehors de tout système médical, s’adresserait à des gens à qui l’on vient d’annoncer une maladie grave. Je souhaite proposer des moments « hors du temps », afin de partager expériences, conseils et bonnes idées, mais aussi leurs questionnements, craintes, angoisses… J'ai constaté cette carence d’espaces dédiés aux patients à de nombreuses reprises dans mon parcours professionnel d'infirmière.


Je suis en capacité d’aiguiller vers différents prestataires si besoin, etc… Ayant été aide à domicile en milieu rural et urbain, puis aide-soignante, puis infirmière, dans le privé comme dans le public, je maîtrise un petit peu le réseau de soins au sens large, et plus particulièrement dans la région et je sais où et comment obtenir, si nécessaire, les différentes informations dont je ne disposerais pas. 



Ces « cafés-écoute » avec un thème libre ou des sujets choisis en amont, sont minimes en termes de budget pour accueillir les personnes : une salle adaptée, sécurisée et confortable avec sanitaires et une cafetière… Mon sens du contact me permettra de démarcher les biscuiteries et chocolateries du coin, pour obtenir des échantillons etc… pour accompagner le café et également faire connaitre les activités de l'association ! 😉 Il m'est possible de faire intervenir d’autres professionnels si le besoin se fait ressentir.



Puis, à moyen terme, j'aimerais que la mini-ferme pédagogique puisse accueillir des groupes d’enfants (scolaires, ime…) ou d’adultes en situation de handicap (MAS, HDJ psy…) accompagnés. Le but étant de faire découvrir les animaux de la ferme, le bien-être animal et les métiers de la ferme, par le biais d’échanges et de petits ateliers participatifs (soins, alimentation et promenades aux animaux, ateliers autour des œufs, des plumes etc...) mais aussi dans une démarche de respect de l’environnement avec un objectif zéro déchet et zéro consommation d’énergie (panneaux solaires, compost, récupération d’eau de pluie, éolienne…) qui peut servir de support à des animations, dans un but d’éveil des consciences sur les changements climatiques. Les possibilités d’activités et d’évolution sont multiples et vont beaucoup dépendre du lieu.



 

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?Je m'appelle Ludivine, Alias Loute, je viens de fêter mes 40 ans. Je suis célibataire et sans enfant, après une vie conjugale de 8 ans durant laquelle nous avons rénové un corps de ferme (2006). Loute est le pseudonyme que j’utilise depuis de nombreuses années sur les différents salons de discussion où j’apprécie aller échanger sur Internet. Aujourd’hui j’ai créé un réseau de connaissances important sur les tchats, certaines personnes étant même devenues des amis. Ils soutiennent énormément le projet et m’apportent leur aide, chacun dans leur domaine, mais je vous reparlerais d’eux plus tard, car ils sont partie prenante dans ce projet et se sont investis à mes côtés ! Je vous invite à venir échanger sur le projet en direct avec moi/nous sur ce tchat, en cliquant ici : >> Cliquez ici pour discuter en direct avec nous <<


Je suis titulaire d’un BEPA « service aux personnes » et j’ai poursuivi ma scolarité durant 2 ans en BTA (brevet technicien agricole) « services en milieu rural ». Je n’ai pas passé l’examen final, trop jeune pour en comprendre l’importance, mais je me suis rattrapée par la suite :


  • Mon BEPA (A pour agricole) m’a servi à travailler comme aide à domicile (entre autres missions dans l’industrie)
  • 2007/2008: École d'aide-soignante, DEAS en 2008
  • 2016 : obtention du concours d’entrée à l’école d’infirmière, infirmière diplômée d’état en 2019
  • 2018obtention d’un diplôme de l’HAS en éducation thérapeutique du patient
  • 2023 : formation apiculture avec le GDSA29 (Groupement Départemental Sanitaire Apicole)
  • 2024 : formation ACACED en cours (en distanciel, examen le 14 mars 2024)



De part mon mémoire de fin d'études d’infirmière sur le thème de l’accompagnement infirmier auprès des patients à qui l’ont vient de découvrir une maladie grave, et d’autre part avec mes différentes expériences professionnel