Rechercher
 Connexion
Déjà collecté
1 145
Objectif
4 000
17 Contributeurs
28.6%
J - 33


Bibliopresse, c’est quoi ?

C’est une agence d’abonnements alternative et engagée au même titre que les magazines qu’elle promeut. En effet, le catalogue de Bibliopresse sera constitué exclusivement de magazines papier indépendants.

  Bibliopresse est doublement engagé.

D’un côté, la volonté d’assurer la bibliodiversité en proposant des titres de presse indépendants dont le contenu et la ligne éditoriale ne dépendent pas d’un actionnaire et où la liberté de de traitement de l’information est totale et garantie. D’un autre côté, c’est aussi la défense de la presse papier qui souffre depuis plusieurs années d’une baisse de lectorat et de l’inflation de certaines charges. Des titres de presse de qualité comme Kaizen et Alibi ont ainsi disparu des kiosques, d’autres titres fusionnent.



Bibliopresse a comme objectif principal d’accompagner et de faciliter le développement de la diffusion des titres de presse indépendants au sein des bibliothèques et médiathèques municipales françaises, des réseaux de bibliothèques intercommunales et des bibliothèques départementales.

Pourquoi axer l’offre en direction des bibliothèques ?    

Sans rentrer dans les détails sur la diversité des structures existantes, on compte aujourd’hui plus de 8 000 bibliothèques municipales en France. 

   C’est le premier réseau culturel de proximité en France. 


Photo issue de la campagne de communication du Ministère de la Culture en faveur des bibliothèques

 

Surtout, l’accès à ces établissements est libre et gratuit. En d’autres termes, liberté et gratuité pour se former et s’informer. 

Les bibliothèques sont des lieux d’éducation et la presse fait partie des canaux et outils d’information et de formation

A ce titre, les établissements de lecture publique ont une responsabilité et un engagement envers leurs usagers : 

  • proposer une offre de presse de qualité dont le contenu est fiable et sourcé et qui aborde les sujets et enjeux qui animent, bouleversent et déchirent parfois notre société. 
  • mettre à disposition une presse responsable qui réfléchit à son impact environnemental et qui évite la surproduction. 
  • faire le choix d'une presse qui donne à voir et à lire une autre idée de la politique, de la culture et des loisirs. 
  • donner une autre lecture de l'actualité avec une presse qui prend le temps de rédiger des articles de fond et qui ne recherche pas le scoop ni le buzz. 


© Béatrice Lucchese/ BnF 

Comment fonctionnera Bibliopresse et quel est son intérêt ?


Concrètement, Bibliopresse c’est un site vitrine www.bibliopresse.fr où les bibliothèques auront la possibilité de s’abonner directement en ligne à des titres de presse indépendants. 

  Plus besoin de contacter individuellement chaque magazine et d’éditer plusieurs devis et bons de commande, tout est centralisé sur Bibliopresse. 

  L’interface Bibliopresse permettra aux bibliothèques de suivre en ligne les abonnements en temps réel, de recevoir les avis d’échéances par mail, de faire des réclamations en cas de non-réception d’un titre, de soumettre un nouveau titre de presse indépendante. Il sera aussi possible d’acheter les titres au numéro.

Bibliopresse, une agence d’abonnements qui parle le même langage que les bibliothécaires et qui connait les enjeux et problématiques de l’offre de presse dans les structures de lecture publique.

Pour les éditeurs de presse, c’est bénéficier de mon expertise de plus de 10 ans dans le monde des bibliothèques et de la connaissance de son environnement, de son langage et de ses outils. C’est être accompagné par un professionnel qui prend le temps de contacter et d’échanger avec les structures, notamment par l’intermédiaire d’un répertoire des structures de lecture publique, en cours de constitution.


Quel sera le modèle économique de Bibliopresse ?


Pour les éditeurs, trois formules seront proposées :

  1. Formule engagée à 500 euros l’année, sans commission, avec référencement du titre de presse sur www.bibliopresse.fr et accompagnement dans le cadre du développement de la diffusion du magazine dans les bibliothèques. C’est la formule qui me permet de travailler avec davantage de sérénité et de monter par ailleurs des opérations de communication dans les médias.
  2. Formule hybride à 300 euros l’année et une commission de 5% par abonnement vendu à partir de 30 abonnements vendus sur une période d’un an.  
  3. Formule classique de 15% de commission par abonnement vendu.

Pour les trois formules, l’accompagnement et le référencement sont inclus.

Quant aux bibliothèques, elles auront à payer le prix de l’abonnement fixé par l’éditeur. Dans un premier temps, je perçois ce montant, il est ensuite reversé à l’éditeur, éventuellement minoré de la commission en fonction de la formule choisie.

 

Quels titres de presse ?



Dans le cadre de ce projet, j’ai démarché plus de 70 éditeurs de la presse indépendante, avec comme ambition de proposer des titres pour tous les publics (tout petits, jeunesse, ado, adultes) abordant de multiples sujets et enjeux (culture, loisirs, politique, écologie...). Lors du lancement officiel de la plateforme, une cinquantaine de titres devraient figurer au catalogue, celui-ci étant susceptible d’évoluer par la suite.

Les éditeurs ci-dessous ont montré un intérêt pour Bibliopresse (liste non contractuelle)


Quel phasage du projet ?


  13 février  : début de la campagne de financement participatif

En parallèle, je vais reprendre contact avec les éditeurs afin de contractualiser leur participation à Bibliopresse et commencer à récolter les informations essentielles qui figureront sur www.bibliopresse.fr.

  Lancement officiel prévu le 13 mai 2024, sous réserve. Publicité et communication autour de Bibliopresse.


Utilisation des dons

 

L’argent récolté servira à financer le développement du site www.bibliopresse.fr et à effectuer une campagne de communication et de publicité ciblée afin de promouvoir l’offre le plus largement possible. Si le plafond est dépassé, j'envisage de développer un bouquet numérique de revues indépendantes, également à destination des bibliothèques.



Demander de l'argent n'est jamais chose aisée, ce n'est pas une démarche anodine. Plutôt que de dépendre du bon vouloir des banques, je souhaite solliciter, au moins dans un premier temps, la générosité des particuliers qui estimeront que mon projet mérite de voir le jour et qu'il est porteur de sens.

  Soutenir le projet Bibliopresse, c'est soutenir et défendre la presse papier indépendante.

  Soutenir le projet Bibliopresse, c'est être convaincu que l'offre de presse indépendante a toute sa place dans les bibliothèques.


Un grand merci pour votre générosité


Qui suis-je ?


Qui se cache derrière ce projet ?

Je suis Sébastien Marchalot, amoureux des livres et du papier en général (collectionneur de carnets d'écriture). Souvent la tête dans les nuages, j'essaie néanmoins de garder les pieds sur terre.

Bibliothécaire pendant 12 ans, j'ai exercé différentes missions au sein des structures de lecture publique. Désireux de faire un pas de côté et de gagner en autonomie, j'ai créé Biblioseb' en juillet 2023, micro-entreprise de solutions et services à destination des professionnels de la chaine du livre, des collectivités et des entreprises. 

Parmi les services proposés, Bibliopresse donc, mais aussi l'accompagnement à l'organisation de manifestations littéraires et une offre de formations à destination des (futurs) professionnels du livre.

  Pour accéder à mon profil Linkedin, c'est par ici

  Pour accéder au compte instagram Biblioseb', c'est par là