Connexion
Déjà collecté
1 500
Objectif
4 650
25 Contributeurs
32.3%
J - 11

Un savoir-faire

La fabrication de fleurs artificielles fut une activité très développée en France de la fin du XVIII° jusqu’au début du XX° siècle, âge d’or de la fleur. C'est la Reine Victoria qui a véritablement instauré cette tradition en portant une couronne de fleurs d’oranger pour son mariage avec le Prince Albert en 1840. Une mode était lancée... L'engouement pour ces accessoires en fleurs artificielles favorisa le développement d'atelier partout en France : pour la région parisienne, 40 000 ouvrières étaient recensées en 1900. Symbole de pureté et de virginité elle devient la fleur indispensable pour le mariage. A partir de 1850 les mariés vont protéger la couronne de la mariée ainsi que tous les autres éléments en fleurs d'oranger sous des globes en verre.

Depuis quelques années déjà, j'ai fait le pari de faire revivre la fleur d'oranger au travers de mes créations : diadèmes, bouquets de mariées et accessoires. Ce sont soit des créations contemporaines soit des reproductions. J'ai fait le choix de travailler avec les techniques et matériaux traditionnels pour plus d’authenticité. J'ai depuis élargi mes compétences en travaillant les fleurs en tissus (soie, coton, etc ... ) avec des techniques datant du XVIIIème siècle.

Entièrement fabriquées à la main, ce sont des créations uniques.

J'utilise des outils pour la plupart d'époque, emporte-pièce, fer à gaufrer, gabarit et depuis peu, à la suite d’un don, une superbe machine d'époque qui me sert à fabriquer les boutons de fleurs.


L'histoire du projet

En 2015 je me lance dans les travaux avec l’objectif d’ouvrir l’atelier/boutique à la Roche-Bernard, je pensais initialement ne faire que des peintures de rafraichissement et puis face à l’ancienneté de la maison, les mauvaises surprises (linteaux pourris, infiltration, mauvaise isolation, …), les bonnes (jolies pierres, …), le chantier a pris de l’ampleur, trop d’ampleur.

Difficile de faire cohabiter vie de famille, travaux, fabrication des fleurs, …

Je décide de déménager pour reprendre mon souffle, me reposer, et chercher comment rebondir… 
Les fleurs s’installe à Saint-Joachim dans un local mis à disposition par la mairie. Je développe l’activité, essaye d’y créer la boutique "Au petit Jardin".

J’ai juste le temps d’inaugurer le lieu que la crise sanitaire du Covid me fait fermer le rideau !! Mon carnet de commandes disparait à l’exception de quelques rares commandes !! L’équipe municipale change, les projets communaux aussi, je dois de nouveau déménager…

Un temps de pause pour l’activité qui me laisse du temps avec mes enfants, à mettre en place certains projets personnels mis depuis trop longtemps en sommeil, à me questionner sur le devenir de mon activité !
Si je continue, c’est quand ? où ? comment ? avec qui ?

En novembre 2021, j’intègre la coopérative d’entreprise « l’ouvre boite 44 », pour être accompagnée, formée au monde de l’entreprenariat. Créée en 2003, L’Ouvre-Boîtes 44 est une Scop, coopérative d’activité et d’emploi qui accompagne, héberge et gère un collectif d’entrepreneur.es dans les métiers de services aux entreprises et de services aux particuliers.  Cette structure me permet de me projeter sereinement, déchanger avec des valeurs communes, avec d’autres entrepreneurs pour ne plus être seule.

Je continue ma production à Saint-Joachim, cette ville qui me tiens à cœur par son histoire lié aux anciens ateliers de fleurs.

Les modèles se dessinent et je développe une gamme de produits pour mieux répondre aux demandes des futurs mariées ! Avec une ligne de conduite: le savoir-faire est conservé, les modèles sont très inspirés des anciens.

Alors « Les Fleurs de Maëlenn » font « peau neuve », avec une nouvelle chartre graphique, un nouveau site avec une boutique en ligne pour rendre plus accessible les modèles.

Les travaux du Show-room et de la boutique à la Roche-Bernard reprennent pour mieux vous recevoir. 

Classée Petite Cité de Caractère, la ville regorge d’histoires et de légendes. Ses petites ruelles tortueuses qui descendent jusqu’au port, abritent artistes et artisans. Une ville parfaite pour vous accueillir  !

Mais pour poursuivre cette aventure et lui permettre de se mettre en place sereinement, j’ai besoin d'un petit coup de pouce !

Concrètement ?

Utilisation des dons