Bretagne participative
Déjà collecté
2 290
Objectif
2 000
47 Contributeurs
114.5%
Terminé

Un site pour l'APPAN

Cette année, l’APPAN part à la conquête d’internet. 

Parce que si le bouche-à-oreille nous a bien servi jusque-là, il faut reconnaître que cela ne suffit plus. Alors nous avons décidé de développer un site internet

Ce site, nous l’envisageons comme une façon :

  • de faire connaître l’abeille noire, l’APPAN, nos trucs et astuces d’apiculteurs chevronnés, 
  • mais aussi comme un moyen d’adhérer en ligne, d’échanger avec nos adhérents, 
  • de planifier des formations ou des conférences, 
  • de proposer des groupements d’achats, de vendre des essaims, des reines, du miel, 
  • de mettre en place un maillage des pièges à frelons asiatiques et de suivre l'évolution de la menace, 
  • etc.

Utilisation des dons

Le devis pour le site est établi à 5000€. L'association a les moyens d’en payer une partie, mais nous avons besoin de votre aide pour boucler le budget.

Et si jamais la collecte dépassait nos espoirs les plus fous, nous avons plein d'idées:

  • acheter des combinaisons pour pouvoir faire des animations à de complets débutants (et pourquoi pas des enfants ?),
  • réimprimer le flyer de l'association,
  • etc (mais comptez sur nous pour l'utiliser à bon escient).

Qui sommes-nous ?

Nous sommes l'APPAN : l'Association pour la Protection et la Promotion de l'Abeille Noire. Oui c'est long, mais il fallait bien tout cela pour défendre notre championne: une petite abeille. Enfin non, une grande abeille: celle de nos grands-parents, ou plutôt son arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-vous voyez où on veut en venir ?-arrière... petite fille: l'Apis Mellifera Mellifera.

Et parce qu'elle est là depuis longtemps (un million d’années tout de même), c'est l'abeille la mieux adaptée à notre terroir. 

Alors d’accord, au premier abord elle est un peu bourrue : ça n’est pas la plus productive, elle est un peu taquine quand on la dérange (mais quelle idée aussi), et si elle se sent à l’étroit : zou! elle prend ses cliques et ses claques et part à l’aventure. 

Elle a pourtant ses qualités : elle négocie le vent de suroit comme personne, elle n’a pas peur de se mouiller, elle n’est pas frileuse (elle sort de sa ruche avant ses copines jaunes), et elle est économe (pour l’hiver pas d’angoisse : elle gère ses réserves mieux qu’aucune autre). Et grâce à tout cela, quand on fait le compte on est loin des scénarios catastrophes* affichés par les exploitants d’abeilles jaunes… Mais somme toute c’est logique : puisqu’elle joue à domicile.

Mais voilà parce qu’elle ne correspond pas aux critères productivistes, cela fait cinquante ans que notre grande abeille se voit reléguée au rang des empêcheuses de butiner en rond. 

À sa place, on a importé des sudistes ou des hybrides (ce sont les abeilles jaunes comme Maya l'abeille ou plus précisément la Buckfast, la Caucasienne, la Carniolienne, la Ligustica, ou l’Ibérica). 

Nous voici donc en 2017 et toute la France est occupée par l'abeille jaune... Toute ? Non! Car d'irréductibles apiculteurs résistent encore et toujours à l’envahisseuse, et décident de créer l’APPAN du Cap Sizun. 

Depuis, notre association a parcouru son Petibonum (euh non : petit bonhomme) de chemin : nous avons:

- fait découvrir notre championne à de nombreux apiculteurs débutants

- conquis le Pays Bigouden, 

- donné des conférences, notamment sur l'apithérapie ou comment se soigner avec les produits de la ruche, comment récolter les divers produits de la ruche : propolis, pollen, gelée royale…

- et puis nous avons envoyé notre championne se faire tirer le portrait en Suisse. Et là : bingo ! Non seulement notre championne est la digne héritière de ses ancêtres (Apis Mellifera Mellifera, lignée M), mais nous avons aussi découvert que l’une de nos souches n’avait encore jamais été répertoriée tant elle est typique de chez nous (au microscope on pouvait discerner une petite coiffe en dentelle, oui, oui, oui). 

Alors quand on sait la chance que l'on a de travailler avec notre abeille, eh bien on se sent obligé d'en parler autour de nous et pour cela rien de tel que de rejoindre le web.


*Notez quand même que notre championne est tout autant déroutée par les pesticides, le frelon asiatique et le varroa, que ses cousines.

À ce jour, le conseil d'administration de l'APPAN est constitué de:

Dominique Le Doaré, membre fondateur et président des irréductibles et apiculteur depuis 40 ans, il est absolument incollable.

Marie-Hélène Pérennou, membre fondateur, vice-présidente et gestionnaire du rucher vitrine du Poulblich, c'est le visage de l'APPAN dans le Cap et aussi son énergie vitale. Avec elle, les frelons asiatiques n’ont qu’à bien se tenir.

Jean-Pierre Calvar, vice-président de l'APPAN, il est aussi connu pour sa présidence de l'association des jardiniers des deux baies.

Fleur Le Derff, trésorière, il fallait bien une bigoudène pour ce poste…

Yves-Mathieu Hélias, vice-trésorier, c’est lui qui s’est chargé du groupement d’achat des pièges à frelons asiatiques.

Francine Guiziou, notre scribe bien-aimé. Francine est la secrétaire de l’APPAN. Disponible 7j/7j et 24h/24h, à ce jour personne n’a percé le secret de sa disponibilité légendaire.

Étienne Tréanton, vice-secrétaire, grâce à son contact zen et diplomate, Étienne s’occupe des demandes de subventions aux mairies du Cap et du Pays bigouden.

Gilbert Colin, gestionnaire du rucher de Mahalon et formateur aguerri. Gilbert est rigoureux, attentif, accueillant et disponible et saura vous accompagner dans votre progression en apiculture.

Yannick Le Doaré, médecin à la retraite et passionné d’apithérapie, Yannick a animé la conférence sur l’apithérapie. C’est lui qui va se charger de concocter la teinture mère de propolis.

David Goyat : membre fondateur et ancien trésorier, menuisier-conseil, il est aussi greffeur et multiplicateur des lignées.

Yves Brault : membre fondateur et ancien trésorier

David Joly

Pas d'actualités pour ce projet
Choisissez une contrepartie

Don sans contrepartie

Soutenez le projet du montant de votre choix

10

Remerciements

Un grand merci et un sachet de graines de phacélie à semer pour inviter notre championne dans votre jardin. (Sachet envoyé par la poste)

15

Un petit pot de miel

Un grand merci et un petit pot de miel de 250g. (Envoyé par la poste)

30

Un grand pot de miel

Un grand merci et un grand pot de miel de 500g. (Envoyé par la poste)

40

Propolis

Un grand merci et un flacon de 30 mL de teinture mère de propolis (alcool à 70°C) préparée avec soin par notre docteur référent en apithérapie. (Envoyé par la poste)

70

Miel et propolis

Un grand merci et un grand pot de miel (500g) et un flacon de propolis (30ml). (Envoyés par la poste)

100

Formation sur-mesure

Un grand merci et une formation de deux heures pour vous et une personne de votre choix sur l'un des ruchers de l'association (Finistère Sud). Nous essaierons de regrouper ces formations mais le groupe ne dépassera pas 6 personnes. A l'APPAN nous avons des experts en greffage, en miel, en propolis, en pollen... alors n'hésitez pas à nous dire ce qui vous intéresse le plus.

150

Formation chez vous

Un grand merci et une formation de deux heures sur vos ruches* pour vous et les personnes de votre choix (5 maximum, nous contacter s'il y a des enfants). Et si vous n'avez pas de ruches nous irons sur les ruchers de l'association. A l'APPAN nous avons des experts en greffage, en miel, en propolis, en pollen... alors n'hésitez pas à nous dire ce qui vous intéresse le plus. * Possible dans le Finistère Sud

Lien Facebook du projet