Bretagne participative
Déjà collecté
330
Objectif
2 500
5 Contributeurs
13.2%
J -38

Le Film

"L'Impasse" est un court métrage à suspense réalisé par Amaury Rolland et son équipe, composée de techniciens motivés. Ce court métrage sera diffusé en festival et projeté en salle de cinéma. Nous faisons appel à votre générosité pour financer ce projet ambitieux.

Le pitch 

Afin de gagner leur vie, Ben et Karl cambriolent une maison. Leur larcin se passe au mieux, jusqu’au moment où les deux voleurs se retrouvent nez-à-nez avec Ernest, le propriétaire des lieux. Ben et Karl parviendront à soutirer les économies d’Ernest mais ils ne pourront plus sortir de la maison...

58 minutes pour vivre, Renny Harlin, 1990

À propos 

L'Impasse montre le basculement d'un individu, victime de son environnement,  dans un état de violence. Ce film illustre une représentation d’une guerre civile. Dans un contexte de crise, on voit naître une volonté de survivre dans la société qui se manifeste par un phénomène de délinquance, conséquence du désespoir des gens. On retrouve ce désespoir chez les personnages de Ben et Karl. Ainsi, nous avons, d’un côté, des forces hostiles (Ben et Karl), et de l’autre, un élément pacifiste (Ernest) qui se verra contraindre de changer son comportement et son éthique pour survivre dans sa situation.

Toutefois, le film joue sur l’absence de manichéisme. Les deux cambrioleurs sont au départ des antagonistes détestables de part leurs actions, contraires aux bonnes mœurs de la société, qui finiront par être les victimes d’un senior, qui était pourtant bienveillant. Cette absence de manichéisme, et la mort des cambrioleurs, amènent le public à se questionner sur la violence et à se positionner dans un camp, ou dans l’autre.    

Ben et Karl représentent une partie d'une jeune génération, voyou et délinquante. Ernest est l’image de l’ancienne génération, plus paisible et bienveillante. La confrontation entre ces deux générations opposées finira par diriger les protagonistes dans une situation d’impasse où les deux camps ne pourront plus s'entendre. Malgré le pacifisme d'Ernest, la violence l’emporte au final, comme elle l’a toujours fait lorsque l'on se sent attaqué.

La violence est ancrée dans chaque être humain, violent par nature. C’est l’instinct de survie, la pulsion de mort, la légitime défense et un défouloir. La violence et la délinquance engendrent un sentiment d’insécurité et de méfiance, nocif pour vivre en communauté . Cette violence sera traitée dans L'Impasse de deux façons différentes: d'une part, au premier degré, comme si le spectateur la subissait, et d'autre part, au second degré, comme si le spectateur la faisait subir."

Inspirations visuelles

Les scènes de dialogues du film entre les 3 personnages seront marquées par la présence de couleurs chaudes, très contrastées. Donnant une impression fiévreuse aux scènes.

Incassable, M. Night Shyamalan, 2000

Les Rivières Pourpres, Mathieu Kassovitz, 2000

Les scènes de dialogues dans l'obscurité entre Ben et Karl garderont une photographie froide et contrastée, appuyant l'angoisse et la crainte dans les scènes.

Signes, M.Night Shyamalan, 2002