Bretagne participative
Déjà collecté
810
Objectif
5 400
11 Contributeurs
15%
J - 6

Mon projet

Mon rêve en deux mots : 

Réaliser un documentaire    où je pourrais témoigner de ce qu'a été mon enfance passée dans le petit port du Portrieux, à Saint-Quay-Portrieux (22410), au sein d'une famille de marins-pêcheurs.

Je me présente, je suis René LE CAM, né en 1938 à Saint-Quay-Portrieux, un petit port    des Côtes-d’Armor, en Bretagne.

Amoureux de mon petit port qui m’a vu naître, et soucieux de lui rendre l’hommage qu’il mérite, j’ai déjà écrit quelques ouvrages de mémoire tout droit sortis des souvenirs de mon enfance passée au contact des anciens marins du Portrieux.  

Depuis quelques années, outre l’écriture, je tourne des vidéos    en amateur pour faire découvrir ce qu’était la vie dans ce petit port au début du siècle dernier, mais je fais « avec les moyens du bord ». Mon matériel est très loin d’être sophistiqué (caméra de mon smartphone et logiciel gratuit MovieMaker) et le montage est périlleux.

La preuve en images    :

Mais ce projet me tient vraiment à   et mon plus grand souhait serait de sortir un DVD de mémoire

J’ai la chance de pouvoir témoigner en personne d’une époque à présent révolue

J’ai côtoyé de vieux loups de mer d'un autre temps et j’ai commencé à apprendre la pêche à leur côté dès l’âge de sept ans, notamment la pêche à la sardine et la pêche aux maquereaux à l’effare en baie de Saint-Brieuc. 

J’ai assisté à la découverte du banc de coquilles Saint-Jacques par un vieux loup de mer du Portrieux, par hasard. Vous saurez ainsi tout des circonstances exactes liées à cette découverte.

Malheureusement, j’ai aussi assisté à la destruction d’une grande partie de la faune maritime et notamment des moules, oursins, bulots, amandes, praires et palourdes - jusqu’à la coquille Saint-Jacques, sauvée in extremis par les scientifiques.*

En effet, les marins-pêcheurs de ma génération pensaient que les ressources de la mer étaient inépuisables.    Après avoir complètement détruit le banc d’origine, ils ont fini par laisser la place aux scientifiques qui n’ont pu que constater le désastre. 

Mais tout n’était pas perdu : les biologistes ont semé du naissain de coquilles Saint-Jacques, tout en prenant les mesures draconiennes qui s'imposaient et au bout de quelques années, les efforts ont fini par payer. La mise en place de quotas, en commun accord avec le comité local des pêches de l’époque a permis de sauver la ressource. La prise de conscience de la part des marins-pêcheurs de la fragilité de la vie marine aura pris du temps, mais les bonnes habitudes étaient désormais ancrées.

* J’ai d’ailleurs témoigné à ce sujet lors d’un journal télévisé sur France 3, en compagnie de Yann-Arthus Bertrand, qui était venu apporter son soutien et parler de l’importance de la préservation de ce gisement en baie de Saint-Brieuc.

J'ai déjà commencé à enregistrer les histoires de marins que me contaient tous ces vieux loups de mer lorsque j'étais enfant – dix pour cent de vérité mais quelles histoires fabuleuses ! J’avais tellement de plaisir à écouter ces conteurs que je me suis littéralement imprégné de tout leur univers.

Je crois être le dernier survivant de ce que fût mon petit port de Saint-Quay-Portrieux, presque tous mes anciens copains de la bande des « p’tits gars du port » sont décédés. J’aimerais tellement pouvoir témoigner de tout ce passé et de cette grande histoire méconnue qui, je l’espère, restera au patrimoine.

Je suis certain que ma mémoire n’intéressera pas seulement les habitants de ma commune. Elle touchera aussi, je l’espère, un public plus large, nostalgique d’une époque où convivialité, solidarité et amitié signifiaient réellement quelque chose.

Le temps passe, le monde a changé si vite.

J’ai connu mon port sous l’Occupation, j’ai fait partie d’une tribu d’enfants de marins qui couraient dans les ruelles, pieds nus. Nous étions les « p’tits gars du port » et nous n’avions rien à envier à ceux plus connus de la « Guerre des boutons ».

Je souhaiterais pouvoir immortaliser mes souvenirs, faire revivre le passé de mon petit port et comme dans mes livres, lui donner une seconde vie.

À quoi serviront vos dons ?

Je fais aujourd’hui appel à vous dans l’espoir de pouvoir m’aider à boucler cette aventure qui est venue à moi sans que je la cherche vraiment.

Grâce à vos dons, j’aimerais pouvoir m'équiper en matériel qui permettra :

  • de filmer   
  • et réaliser un montage « pro »   

N.B. : Si le montant collecté venait à dépasser l'objectif atteint, j'utiliserais cette somme pour financer l'impression de ma biographie, en cours d'achèvement.

Quel que soit le montant de votre contribution, sachez qu'il me sera d'une grande aide.   

Merci d'avance de votre participation.

Kenavo

René

PS : si vous préférez, vous pouvez aussi m'envoyer un chèque à mon adresse postale

René LE CAM - 24 Résidence de la Salle Franche - 22410 - PLOURHAN


Merci de vous connecter avant de publier un commentaire.

Inscription / Connexion
Pas d'actualités pour ce projet
CRÉATEUR
image profil
1 projet créé
Choisissez une contrepartie

Don sans contrepartie

Soutenez le projet du montant de votre choix

10

Newsletter

Mes sincères remerciements + Newsletter sur l'avancée du projet + Une copie dédicacée d'un dessin figurant dans un de mes livres, au choix

25

Yanis, le petit magicien

La contrepartie précédente + Livre pour enfant dédicacé « Yanis, le petit magicien » (selon le stock disponible) OU votre nom inscrit au générique du film

50

Les aventures de Pioupiouti

La contrepartie précédente + Le livre pour enfants dédicacé « Les aventures de Pioupiouti » (selon le stock disponible) OU votre nom inscrit au générique du film

120

De la Terre à Saturne

La contrepartie précédente + Le livre « De la Terre à Saturne » pour enfant/adulte

180

Le Rocher dans la Lande

La contrepartie précédente + Le livre dédicacé « Le Rocher dans la Lande »

240

Entre Flot et Jusant

La contrepartie précédente + le livre dédicacé « Entre Flot et Jusant » (poésie)

320

A la Gloire de mon petit port

La contrepartie précédente + le livre dédicacé « A la Gloire de mon petit port » (ouvrage de mémoire locale sur Saint-Quay-Portrieux)

390

Mon vieux port, Fleur de Mer

La contrepartie précédente +le livre dédicacé « Mon vieux port, Fleur de mer »

450

La Perle de René

La contrepartie précédente + Photo dédicacée de la Perle de René Unique perle trouvée dans une praire (voir article dans l'onglet "Actus") ".

Je veux suivre ce projet
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Intégrer ce projet dans votre site web
Lien Facebook du projet
Lien Instagram du projet
Lien vers le site du projet