Bretagne participative
Déjà collecté
3 815
Objectif
4 500
33 Contributeurs
84.8%
Réussi

Mon projet

La droguerie des Abers sera une droguerie écologique itinérante sur le Nord Finistère (allant du Conquet à Morlaix).

Cette droguerie itinérante est un tout nouveau concept en France !

Les activités seront :

- Une boutique itinérante sur certains marchés locaux le matin et en fin de journée sur les esplanades des mairies.

- Des ateliers Diy entretien et cosmétique naturelle à domicile ou dans les locaux de professionnels partenaires.
- Un site Internet marchant avec livraison à domicile et en points de retrait. Mais livraison intelligente ! Afin de limiter le zéro carbone les livraisons seront effectuées par nous mêmes par secteurs, le plus souvent sur les retours de marchés.

Notre site Internet en cours de construction !

Bon là sur la photo, mon camion est tout blanc et pas très accueillant, mais nous allons très prochainement le décorer !

Les produits proposés seront :

- Des produits d’entretien et d’hygiène naturels et en vrac, liquides et solides.

-Des accessoires pour faciliter le zéro déchet tels que des sacs réutilisables en tissu pour le vrac, des lingettes lavables, couches et serviettes hygiéniques lavables, gourdes, barres de charbon…

-Des produits pour faire ses cosmétiques soi-même : argiles, aloe vera, poudres végétales, cires...

Je mettrai en place un système de contenants consignés pour les lessives, le liquide vaisselle, le gel douche, le shampoing…


J'ai un réel désir de soutenir l’emploi local, de travailler dans la bienveillance et en partenariat avec les autres entreprises du secteur.

La droguerie représente vraiment ce que moi, personnellement, j’aurai voulu trouver dans nos campagnes plutôt que de devoir faire des kilomètres pour pouvoir s’approvisionner en bons produits.

Ma future entreprise s’engagera pour l’écocitoyenneté, le respect de l’environnement et de la santé. Je vise l’agrément « Entreprise Solidaire, d’Utilité Sociale » :

- Travail en adéquation avec la nature (limiter les produits chimiques, le moins de plastique et d’emballage possible, limitation de l'empreinte carbone).
- Soutien à l’emploi local : et d’autres producteurs bretons (couturière à Bourg Blanc, Savonnerie à Porspoder, lessive bretonne, poudres végétales des monts d'arrées…). Faire en sorte de travailler dans le sens du commerce équitable.
- S’engager dans un réseau coopératif : outre les producteurs locaux, travail en coopération avec les magasins de producteurs (dépôts), les collectivités locales et les associations environnementales afin d’agir toujours dans le droit chemin (Zéro Déchet Nord Finistère, l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers, Transitions citoyennes…).
- Devoir d’informations : supports pédagogiques sur le zéro déchet et la consommation éco responsable, ateliers Diy de produits d’hygiène et cosmétiques.

Utilisation des dons

J’ai juste besoin d’un petit coup de pouce pour que ce beau projet puisse voir le jour. 

1er pallier : 4000€

Achat d'une SUPER CAISSE spéciale vrac, qui s’occupera toute seule de la tare.

2ème pallier : 4500€

Une super appli pour smartphone afin d’avoir toutes les informations légales et complémentaires sur les produits dans la boutique.

L'histoire derrière le projet

J’ai commencé à m’intéresser aux produits naturels, et notamment aux produits d’hygiène, lorsque l’une de mes collègues a eu un cancer.

J’ai voulu étendre petit à petit mes connaissances dans ce domaine lorsque je suis tombée enceinte car je voulais assurer un avenir sain à ma fille et l’élever dans un environnement naturel. Je me suis aussi penchée sur le zéro déchet car pour moi l’un ne va pas sans l’autre.

J’ai donc changé de mode de vie. J’ai commencé à faire tous mes produits d’hygiène et d’entretien moi-même. En plus d’avoir bonne conscience car je fournissais à ma famille et à l’environnement en général des produits sains, j’ai remarqué aussi que je réalisai de véritables économies ! Il n’y plus aucun produit ménager chimique à la maison !

Mais il y avait un hic, j’avais énormément de difficultés à trouver les matières 1ères et à être guidée dans mes fabrications. Surtout que j’habite Plouvien -et dès que j’ai besoin d’un produit particulier, il faut que j’aille sur Brest et encore, souvent, je ne trouve pas ce que je veux. L’idée m’est donc venue de créer ma petite droguerie qui regroupera tous les produits nécessaires pour faire soi-même ses produits d’hygiène et cosmétiques et par extension tous les produits qui rendent le « zéro déchet » facile.

La droguerie représente vraiment ce que moi, personnellement, j’aurai voulu trouver dans nos campagnes plutôt que de devoir faire des kilomètres pour pouvoir s’approvisionner en bons produits.

Qui suis-je ?

L’entreprise sera dirigée par moi-même, Catherine Jeuvrey, 39 ans, en couple et mère d'une petite fille de 2 ans et demie.

J’ai toujours été passionnée par les cosmétiques naturelles et je suis vraiment soucieuse de tous les produits que j’utilise au quotidien. Je me suis donc formée personnellement en « cosmétiques biologiques » et en aromathérapie traditionnelle. J’ai une grande expérience dans le Do It Yourself Cosmétique et produits ménagers.

Après tout un parcours universitaire tourné vers l’entrepreneuriat, j’ai travaillé pendant 12 ans en tant que travailleur social en foyer de vie et à domicile, ce qui m’a permis de développer des capacités relationnelles très importantes pour ce nouveau projet. Je me suis par la suite formée professionnellement à la cosmétique biologique.

Je me documente sans cesse et suis à l’affût des dernières trouvailles en matière de produits naturels.                                                                           

Mes partenaires

Tout au long de l’élaboration du projet, je suis allée demander conseils à différents acteurs :

La CCI de Bretagne: j’ai bénéficié d’un accompagnement tout au long de l’élaboration du projet.

ORALI, organisme de formation sur la cosmétique biologique.

Entreprendre au Féminin Bretagne: adhérente depuis février 2019, cette association m’a permis d’élargir mon réseau, de participer à des réunions sur des thèmes très particuliers.

Réseau vrac: réseau très important pour ce projet car j’y ai fait ma formation Bonnes Pratiques d’Hygiène de la vente en vrac, et lors de nos rencontres, j’ai eu la chance de rencontrer d’autres porteurs de projets orientés vers le vrac. Cette association m’adresse régulièrement les nouveaux articles législatifs.

Réseau consigne qui m’a permis de me donner toutes les ressources nécessaires (réglementaires notamment) sur l’utilisation des consignes.

L’association «Un magasin à Plouvien » qui regroupe plusieurs producteurs locaux. J’y ai rencontré des personnes très intéressantes, dont Mme Céline Le Fur qui s’est lancée depuis début 2019 en tant que coach professionnelle. Elle m’a accompagné pendant l’élaboration du projet, m’a permis de me poser les bonnes questions et m’a également donner les bonnes directions à prendre.

Mes fournisseursfont partie intégrante de mon réseau pour leurs connaissances et leurs conseils. J’ai choisi majoritairement des fournisseurs bretons. Lorsque je ne le pouvais pas, j’ai choisi alors des producteurs français (uniquement pour le savon de Marseille et certains produits ménagers). Seul, le fournisseur de produits pour la cosmétique naturelle est belge car pour moi il s’agit du meilleur. C’est le seul qui garantisse des produits sans huile de palme, provenant d’une production équitable…